10 résultats
à LIMOGES
La route Richard Cœur de Lion regroupe, sur près de 180 km, 19 sites ouverts ou accessibles au public. Son parcours axé sur la Départementale 901 est indiqué dans les deux sens par une signalisation routière à entête de la Route : un lion couronné au cœur percé d’une flèche, rappelant le destin tragique de Richard Cœur de Lion.


Le Limousin, région autonome et historiquement fort convoitée depuis l’Antiquité, renferme dans des paysages vallonnés et verdoyants un important patrimoine artistique et culturel, associé, à un riche passé militaire et religieux. Sa partie occidentale, possède de nombreux châteaux ou édifices fortifiés aujourd’hui répartis tant en Haute-Vienne et en Corrèze qu’en bordure de la Charente et de la Dordogne. Ils ont été construits pour la plupart dès le XIe siècle, puis modifiés et souvent remodelés par nécessité guerrière ou par goût de la mode.


Les nombreux vestiges sont un témoignage des luttes incessantes que se livrèrent les ducs d’Aquitaine, devenus par ailleurs rois d’Angleterre, et les rois de France chacun désireux d’étendre son influence par l’intermédiaire des vicomtes de Limoges qui étaient vassaux des premiers mais fortement attirés par les seconds.



à BESSINES SUR GARTEMPE
Le Haut Limousin, terre de transition entre le pays d'Oc et le pays d'Oil offre une véritable mosaïque de pays où les paysages les plus contrastés s'expriment dans une étonnante diversité : les douces collines boisées des Monts d'Ambazac, les terres à légendes des Monts de Blond, les bocages et plaines de la Basse-Marche, les étangs sauvages et les lacs aménagés du pays de Saint-Pardoux, les somptueuses vallées de la Vienne et de la Gartempe.

Le décor naturel, les vastes espaces vierges, les nombreux chemins de randonnées bordés de murs de pierre sèche permettent de découvrir sans aucune hâte le charme des petits villages pittoresques : Mortemart, classé parmi les «plus beaux villages de France», Blond, Saint-Pardoux, Montrol-Senard, Châteauponsac. Votre périple en Haut Limousin est un voyage dans le temps en quête des traditions, de l'histoire du pays, d'un passé quelquefois mouvementé mais toujours riche en évènements comme en témoignent les nombreux édifices : les châteaux de Mortemart et de Rochechouart, les collégiales romanes du Dorat et de Saint-Junien où l'on peut admirer des trésors d'inspiration religieuse. A Oradour-sur-Glane, les ruines du village martyr rappellent le drame du 10 juin 1944. Le Centre de la Mémoire situe le massacre dans son contexte historique.

En Haut Limousin, tout est invitation à passer à table, les auberges familiales vous font déguster les spécialités limousines : le pâté de pommes de terre, l'agneau baronnet, les boudins aux châtaignes, la potée limousine, et pour terminer votre copieux repas le délicieux clafoutis.
Renseignements au Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Vienne au 05 55 79 04 04
à LIMOGES
Le Limousin, terre des saints, vit se développer, au cours du Moyen-Age, pèlerinages et vénérations des reliques qu'abritaient abbayes et prieurés des moines bâtisseurs. Le Limousin fut marqué, surtout au XIIème siècle, par le grand développement du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Il donna son nom à la deuxième des quatre routes qui traversaient la France pour ne former en Espagne qu'un seul chemin : le "Camino Francès".


Cette "Route Limousine" est aujourd'hui un itinéraire culturel européen : route officielle des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle venant de Vézelay. A travers la région, d'autres chemins s'offraient aux pèlerins pour rejoindre les itinéraires officiels : l'itinéraire de Bruges et la route de la Montagne limousine. Tout au long de ces routes vous découvrirez le patrimoine architectural et artistique du Limousin.


La Société Française des Amis de Saint Jacques de Compostelle© a été fondée en juillet 1950 par des historiens de l'art et des archivistes qui aimaient Saint-Jacques, Compostelle et l'Espagne et, pour beaucoup, avaient fait le pèlerinage. Grâce à un minutieux travail, l'association a recréé les chemins traditionnels du pèlerinage en France.


C’est par le village des Billanges que l’itinéraire entre en Haute-Vienne puis il serpente jusqu’à Saint-Léonard-de-Noblat, connue pour son champion Raymond Poulidor mais aussi pour sa collégiale du XIè siècle classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ses maisons des XIIIe, XVe et XVIe siècle encerclant la cathédrale, sa porcelaine et ses massepains. Ensuite le randonneur rejoint Limoges, capitale limousine, en passant par Feytiat. C'est en franchissant le pont Saint-Etienne qu’il rallie la cathédrale limougeaude XIIIe, XVIe et XIXe siècle.Il peut flâner dans les vieilles rues de la «Cité»,visiter les jardins de l’évêché, le musée national de la porcelaine,ou les Halles Centrales (dessinées dans les ateliers de Gustave Eiffel) qui jouxtent la célèbre rue de la Boucherie. De Limoges se diriger vers Aixe sur Vienne, son pont de « Malassert » et sa tour Jeanne d’Albret, vestige de la grande forteresse du vicomté de Limoges. De là, rejoindre Flavignac puis Les Cars et les ruines de son château de style renaissance, construit fin XVe début XVIe siècle. Ensuite traversez Châlus et apercevoir de loin la tour du château Châlus-Chabrol XIè Siècle. C'est dans ce village que Richard Cœur de Lion fut mortellement blessé en 1199.

Renseignements :
- Office de Tourisme du Pays Sostranien : 05 55 63 10 06
- Office de Tourisme du Pays des Eaux Vives : 05 55 62 68 35
- Office de Tourisme de Limoges : 05 55 34 46 87
- Association des Amis de St Jacques de Compostelle Limousin-Périgord : Tél: 05 53 50 73 21 - www.compostelle-limousin-perigord.fr


Le pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle n’est pas une simple randonnée. Il demande une préparation afin que le pèlerin vive pleinement cette expérience. Lieu de rencontre, de découvertes de la nature et des autres, d’enrichissement personnel et de solidarité, le chemin rend le pèlerin humble et reconnaissant. Marcher vers Compostelle en mettant ses pas dans ceux de milliers de pèlerins est une expérience personnelle unique. Ce n’est pas une course, un marathon, une obsession pour les kilomètres parcourus ou le gîte atteint le premier. Chacun marche à son rythme, chacun fait son chemin.

à CHATEAUNEUF LA FORET
Ils sillonnent la belle campagne vallonnée et paisible qui entoure le Mont Gargan (731 m). Ils témoignent d’un passé riche en hommes et femmes de courage qui luttèrent contre l’occupant nazi et le régime de Vichy, pour la reconquête de la liberté. Leurs combats, sous le commandement du Colonel Georges Guingouin, furent décisifs, mais aussi, souvent tragiques. Cet itinéraire recense les stèles et monuments érigés en mémoire de ceux qui ont péri avant de voir la victoire de l’humanité sur la barbarie. Y figurent aussi les panneaux de mémoire qui rappellent les faits et lieux les plus marquants de la Résistance dans le canton de Châteauneuf-la-Forêt. Découverte des paysages, de l’histoire des hommes, qui a marqué durablement cette partie de montagne limousine.
Selon le temps, le moyen, ou l’envie, le périple peut avoir lieu en une ou plusieurs fois, en voiture, à pied, à vélo, VTT,…Rens. : 05 55 69 63 69
à LIMOGES
Le Limoges City Pass, c'est : l'accès gratuit aux transports en commun, 75 offres partenaires et 19 accès gratuits. L'accès gratuit à 19 sites incontournables : Musée National de la porcelaine Adrien Dubouché, Musée des Beaux-Arts, Aquarium du Limousin, Petit train touristique (selon programmation), Visites guidées (selon programmation), Four des Casseaux, Zoo du Reynou, Musée de la Résistance, Cité des Métiers et des Arts, Cassinomagus, The Jump Trampoline Park, Laser Game Evolution, Limousine Park, Musée et jardin Cécile Sabourdy, Féériland, Cité de la Tapisserie, Cité des Insectes, Aquapolis, visite de la ganterie Agnelle de Saint Junien.
Transports en commun inclus.
De nombreuses réductions : Théâtre de l'Union, musées, manufactures porcelainières (Bernardaud, Royal Limoges, Haviland), visites, golf, restaurants et hébergements, boutiques.
Réservable en ligne
à LIMOGES
Grâce à l'appli "VIDEO GUIDE NOUVELLE-AQUITAINE" déambulez dans le quartier historique de la Boucherie de Limoges, pour découvrir son étonnante histoire et ses nombreuses maisons à pan de bois.
Visitez le Quartier de la Boucherie, goûtez au charme de ses rues bordées de maisons à pans de bois et immergez-vous dans son étonnante histoire.
Riche de deux mille ans d’histoire, Limoges, capitale régionale du Limousin a acquis une renommée internationale grâce aux arts du feu Fondée à proximité d’un gué sur la Vienne, la ville s’est longtemps développée en deux centres urbains distincts.
Elle offre aujourd’hui au visiteur un panorama architectural varié : des maisons à pans de bois aux hôtels particuliers, des églises gothiques aux bâtiments contemporains, ainsi qu’un riche patrimoine industriel.
Application Vidéoguide Limousin à télécharger gratuitement sur l'App Store ou sur Google Play.
Départ de la place de la Motte (devant les halles).

à BESSINES SUR GARTEMPE
Quatorze plaques gravées placées çà et là sur des bâtiments de Bessines évoquent des vues du village au début du XXème siècle. Le visiteur découvre ainsi l’évolution du bourg au fil des ans. Circuit réalisé par la mairie en partenariat avec l’association Bessines-Accueil.
Suggestion de parcours : commencer à la gendarmerie au 12 avenue de la Libération, la descendre et entrer dans le village par l’avenue du 8 mai (hôtel de France, ancien cimetière). Arrêt au niveau de la mairie (3 plaques : mairie, église, café) puis continuer avenue du 11 novembre (ancien hôtel du commerce, villa Petit, 2 anciennes postes) puis remonter la rue J.B. Betout (La Poste) pour aller voir les plaques représentant la salle des fêtes, le lavoir et les écoles.

à BESSINES SUR GARTEMPE
Douze panneaux illustrés et commentés en lave émaillée sont positionnés dans les bourgs de Bessines et Morterolles pour découvrir leurs richesses patrimoniales. En suivant les traces au sol de Philémon le Hérisson la mascotte des Villages étapes, le visiteur découvre les lieux emblématiques de ces 2 villages. Pour Bessines, départ de la mairie (ancienne prison construite en 1825) puis passage par le lavoir couvert (1931), les châteaux Périchon et Constant (début XXème siècle), la bonne fontaine Saint-Léger ainsi que l’église du même nom… et bien d’autres curiosités encore.
A Morterolles, le visiteur se retrouve place des Templiers et peut aller à la découverte de l’église Saint-Anne (peintures murales de 1860) de la maison du drapier, de l’auberge Pioche (où séjourna Pie VII) ainsi que du relais de poste.
Enfin, aux environs proches de ces 2 bourgs, d’autres lieux s’offrent à la curiosité du visiteur : la Pierre Belle, la loge aux abeilles, le pont des Bonshommes du XIIIème siècle…
à CHATEAUNEUF LA FORET
Le Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages vous invite à venir résoudre en famille une mystérieuse affaire de vol à la papeterie de Châteauneuf ! Menez l’enquête, avec l’aide de notre guide-conférencier, afin d’identifier le coupable grâce à des indices à retrouver dans le bourg, et rendre au patron de la papeterie la mallette subtilisée… La piste vous mènera de l’église au Parc Jane Limousin, en passant par le champ de foire, le lavoir…
Réservation obligatoire !
RDV devant l'église à 15h00
10 résultats