à CHATEAU CHERVIX
Découverte de la diversité écologique des milieux de landes, des paysages contrastés et des activités humaines qui ont jadis animées les lieux. La Lande serpentinique de la Flotte et du Cluzeau est un site hors du commun inscrit à l'inventaire ZNIEFF de type I. Soucieux de la préserver le Conservatoire des Espaces Naturels du Limousin en a acquis la gestion en 1994 et y mène des études scientifiques.
à AIXE SUR VIENNE
Le parc d'Arliquet est séparé par la place André Glandus: il dispose de deux environnements bien distincts.
La chapelle d’Arliquet est contournée par un espace privé, géré par la paroisse mais le parc est tout de même ouvert au public. C’est un lieu de promenade arboré, le long des berges de l’Aurence.
Autour, se trouvent deux étangs à vocation piscicole dont la gestion est confiée à l’Association des pêcheurs Aixois. Cette partie présente les caractéristiques d’une coulée verte, entre la route départementale N°20 et la chapelle d’Arliquet. Avec des tables de pique-nique, des bancs et un petit sentier qui chemine le long des rives des plans d’eau, le parc est identifié comme un lieu de promenade et de loisirs familial.
Visite libre toute l'année.
à JOURGNAC
Créé en 2006 par les enfants de l'école de Jourgnac, le sentier d'interprétation "sentier du petit promeneur" est un parcours de 5,8 km jalonné de panneaux d'information sur la faune ou la flore rencontrées sur le chemin.
Le parcours emprunte le même tracé que le "Chemin des écoliers" de la rubrique Randonnée.
Accès libre toute l'année.
Départ: devant l'école de Jourgnac.
à SAINT HILAIRE LES PLACES
Site historique d’extraction de l’argile, la lande à serpentine de la Rousseille est aujourd’hui un milieu naturel protégé aux nombreuses particularités faunistiques et floristiques. L’association des Amis des Tuileries la valorise en proposant des visites et ateliers thématiques accessibles à tous. Venez découvrir le Land’Art et réalisez votre oeuvre à partir d’éléments naturels trouvés sur place. Il suffit d’un peu de créativité, et les brindilles, pierres, fleurs et feuillages se transformeront en escargots, petits animaux ou autres créatures venues tout droit de votre imagination! La lande à serpentine, un milieu naturel riche à découvrir, à jouer, à créer…
Visites toute l'année sur réservation pour les groupes. Ateliers et visites pour individuels pendant les vacances scolaires. Plus d'information : Les Amis des Tuileries au 05 55 58 35 19
à SAINT PRIEST TAURION
Le Taurion prend sa source au nord de Vallière, en Creuse, entre 600 et 700m d'altitude. Partant vers l'ouest, il s'écoule entre Pontarion et Bourganeuf pour continuer jusqu'à Saint Priest Taurion où il se jette dans la Vienne.
Retenu par les barrages Hydro-électriques de Maureix et de Chauvant, le Taurion n'est plus le ruisseau d'autrefois qui courait au fond de gorges encaissés et tortueuses.
Aujourd'hui, cette vaste retenue d'eau attire par sa beauté et son calme, une multitudes de pêcheurs et de marcheurs.
Historiquement, ce cours d'eau qui est le plus gros du secteur n'a jamais été navigable. En revanche, il a servi au flottage du bois jusqu'à la fin du XIXès. Traversant une région vastement boisée, le Taurion figurait même parmi les axes les plus importants de ce domaine d'activité.
Durant la première moitié du XIXès, le débit de bois a sextuplé en raison de la forte demande des industries porcelainières de Limoges.
La roche bêche, est un des nombreux exemples d'éperons rocheux qui jalonnent les rives tortueuses du Taurion. Cet immense bloc de gneiss d'une trentaine de mètres de hauteur, visible de la rive droite du Taurion, abrite quelques espèces de rapaces protégées
La centrale Hydro-électrique de Chauvant et le barrage de Maureix
La rapidité et le débit du Taurion se sont vite révélés intéressants pour l'activité Hydro-électrique. Le barrage de Maureix, le plus imposant avec ses 40 mètres de hauteur a été construit en 1932. Le barrage de Chauvant, plus modeste avec ses 10 mètres de hauteur, a été construit en 1935. EDF les exploite encore aujourd'hui.

à LA JONCHERE SAINT MAURICE
C’est en 1884 que le magistrat Henri Gérardin et le paysagiste André Laurent (qui a également travaillé au parc du château de Walmath) fondent la Pépinière de l’Étang de 7 ha. Dans cet écrin de verdure qui est l’un des plus anciens de France et qui s’étend aujourd’hui sur 70 ha, l’Office National des Forêts a recensé de nombreux arbres remarquables. Ainsi, thuyas et séquoias géants, arbres aux mouchoirs, cèdres à encens, muscadiers de Californie, cyprès chauves… participent au rayonnement végétal et patrimonial de ce site naturel exceptionnel. Ce lieu enchanteur, propice à la promenade et à la rêverie, peut se visiter librement en toute saison.
à AMBAZAC
De nombreux points de vue sont remarquables dans les Monts du Limousin comme celui de la Pierre Branlante qui culmine à 650m (accessible par La Jonchère St Maurice ou Sauvagnac). Elle est intéressante pour son gigantesque et légendaire chaos rocheux. En contrebas de celle-ci part un chemin sur la gauche qui va à la Roche du Géant et à la Pierre Plate, abris de maquisards en 1944.
D'autres points de vue sont accessibles au public comme le Puy de la Garde (Ambazac) ou le Puy des Roches (Jabreilles les Bordes).
à SAINT SYLVESTRE
En ce qui concerne les espèces, on ne protège pas uniquement leur existence mais aussi leurs "habitats", c'est à dire le milieu où elles vivent, se nourrissent, se reproduisent.
Les Monts d'Ambazac concentrent un nombre important de souterrains, apparus notamment avec les diverses activités minières développées sur ce territoire lors des deux siècles derniers (or, uranium...).
Par ailleurs, la facilité à piocher dans l'arène granitique a encouragé le creusement de nombreux souterrains dans le but de capter des sources ou de stocker des denrées dés le Moyen-âge. Or, ces cavités, auxquelles s'ajoutent les nombreuses caves aménagées sous les anciennes habitations ou dans les talus, abritent des espèces rares de chauves-souris en période d'hibernation.
Dix d'entre elles ont été intégrées au site Naura 2000 pour cette raison.
Le site compte également deux des principaux gîtes régionaux de reproduction d'une espèce de chauve-souris peu commune : le Grand Murin. Dans les deux cas, il s'agit d'habitations de particuliers. La première, située sur la commune de Razès, regroupe environ 150 individus, contre plus de 350 pour la seconde, localisée sur la commune d'Ambazac.
Ces milieux ont été recensés et cartographiés dans le premier kilomètre autour de chaque colonie.
Ils composent la plus grande partie du site Natura 2000. Superficie : 691 ha
Si vous avez des questions sur le site ou la législation existante, contactez :
- La Direction Régionale de l'Environnement du Limousin - Service de l'Aménagement, des Paysages et de la Nature : 8 cours Bugeaud 87007 LIMOGES Cedex 1 tel : 05 55 11 53 70 diren@limosuin.environnement.gouv.fr
- La Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt : Place Blanqui 87000 LIMOGES tel : 05 55 45 50 37 ddaf@agriculture.gouv.fr
Opérateur du site : Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin
11 rue Jauvion 87000 LIMOGES tel : 05 55 32 43 73 Email: gmhl@wanadoo.fr
Site internet http://gmhl.asso.fr
à BLOND

Positionné à l'ouest du département de la Haute-Vienne, entre les plateaux de la Basse Marche et ceux de la Vienne moyenne, le site des Monts de Blond forme une petite montagne isolée dans la campagne. Ce massif granitique constitue le site le plus étendu du département et présente des intérêts multiples : préhistorique, historique, légendaire, naturel, écologique, architectural et paysager. Dernier massif à l'ouest du Massif Central, le site est formé d'une barre granitique orientée d'est en ouest, qui s'allonge sur une dizaine de kilomètres. Cette chaîne principale, culminant à 514m, domine nettement les plateaux alentours.

à BELLAC

Au bord d’un méandre du Vincou, ce site invite à la découverte des anciens jardins ouvriers de Bellac. Vue panoramique sur les anciennes tanneries, la vallée du Vincou et le viaduc de la ligne de chemin de fer Limoges-Poitiers ouverte en 1880 avec les vestiges d’une ancienne pompe à vapeur qui montait l’eau au château d’eau de la gare. De nombreuses espèces botaniques sont à apprécier,  à flanc de rocher, c’est tout un univers bucolique qui s’ouvre sur la vallée.