à EYJEAUX
Le verger de Jean-Paul Paulet est devenu au fil des années un véritable conservatoire sur la pomme. Il a ainsi sauvé de nombreuses variétés locales oubliées comme la "Lunou" de châteauneuf-la-Fôret, la "Calville rouge" de Verneuil, la "Pouyade" ou la "Safran". 35 variétés de la région sont ainsi présentées. Les plantations récemment réalisées, sont situées au coeur du bourg d'Eyjeaux sur un terrain communal, en bordure d'une allée point de départ d'un sentier de randonnée "les pêcheries oubliées".
Ouvert toute l'année en accès libre.
à LIMOGES
Situé dans le site inscrit de la vallée de la Mazelle, près de Beaune-les-Mines, route de Rilhac-Rancon, parc paysager créé vers 1876, en accompagnement d'un château du XVIIème siècle. Fontaine votive, pièce d'eau formant un canal de 75m de long, plantation récente d'un arboretum de 150 espèces différentes. Refuge pour la faune sauvage.
Exposition à l'intérieur du château avec l'histoire du parc depuis le XVIIème siècle. Accès payant, visite commentée par le propriétaire.
à PANAZOL
Parc paysager du XIXème siècle du château, actuellement mairie. Belle composition de grandes prairies et bosquets de hauts arbres, rivière anglaise et étang. En cours de restauration.
Ouvert toute l'année. Entrée libre.
à VEYRAC
Parc agricole et paysager en accompagnement du château XVIIIème siècle, dessiné en 1857 par le Comte de Choulot, paysagiste. Roses anciennes. Rivière anglaise et rhododendrons.
à LIMOGES
A la place de l'ancienne roseraie municipale, le jardin des sens prend vie et se pare de ses plus beaux atours pour émerveiller les promeneurs. Expérience olfactive et sensorielle unique à Limoges. Ce nouvel espace imaginé autour du mot "sens" en hommage à l'académicien François Cheng.
Le jardin met en scène plusieurs espaces dont : "les saisons gourmandes" présentant 4 assiettes saisonnières géantes avec des plantes comestibles, "l'arôme des tisanes" avec des plantes utilisées en herboristerie pour leurs vértus qui rappelleront le goût des tisanes, "les familles olfactives" avec 7 odeurs caractéristiques issues de la parfumerie : Hespéridée, Florale, Fougère, Chyprée, Cuirée, Boisée et Orientale symbolisées par différents décors en métal.
les arbres plantés dans cet espace enivrant sont également des arbres odorants.
une quarantaine d'arbres apporte une ombre bienvenue pendant la période estivale
Ouvert toute la journée.
à FEYTIAT
Les Jardins d’Astrid se composent d’un jardin d’ombre et d’un jardin de lumière qui permettent de visualiser le jardin dans lequel les plantes évoluent de façon libre mais toujours soignées. On y trouve de nombreux arbustes : hydrangeas, phillyrea, viburnums variés, cornouiller à fleurs, rosiers anciens, plantes vivaces…
Toutes solutions aux multiples contraintes, c'est-à-dire : La recherche de la plante qui correspond aux différents critères :
- Le bon positionnement par rapport aux points cardinaux

- Compatibilité des plantes entre elles (en particulier les distances de plantation)

- Harmonie par rapport à l’environnement régional.

- La sobriété : favoriser les feuillages verts, les subtilités des formes, la couleur des écorces, les odeurs.

- Les couleurs douces qui se mélangent harmonieusement.



LE JARDIN D’OMBRE

Le jardin d’ombre a une structure séculaire remaniée il y a 25 ans. C’est un jardin aux formes libres, aux allées sinueuses, à plusieurs niveaux de plantations : arbres, arbustes parfois à plusieurs niveaux : cèdre et tilleul centenaire, plantes à leur maturité. Puis viennent les plantes vivaces.



LE JARDIN DE LUMIÈRE

Créé en 2002, il est très fleuri d’Avril à Novembre, de rosiers anciens, de plantes vivaces, d’arbustes, de petits arbres. Sa forme est régulière, avec ses massifs et allées tirés au cordeau, mais aux formes très libres. Il démontre que lorsque l’on place les végétaux « au bon endroit », ils ne demandent pas de taille et ainsi ils peuvent exprimer ce pourquoi on les a choisi.
Ouvert certains week-end de Juin et le reste de l'année sur RDV. Entrée libre
à LIMOGES
Les jardins de l'Evêché se déploient sur 5 hectares en plein cœur du quartier de la Cité. Les six terrasses qui le composent ont été aménagées sur les pentes du Puy Saint-Etienne lors de la construction d'un nouveau palais épiscopal, à la fin du XVIIIème siècle. Acheté par la ville en 1910, cet ensemble a été progressivement réaménagé. Le promeneur peut y découvrir un jardin à la française, un vaste jardin botanique et un espace écologique présentant les environnements naturels du Limousin. Les terrasses offrent un point de vue remarquable sur les bords de Vienne.
Ouvert toute la journée.
à LIMOGES
C'est une vaste prairie où serpente une rivière anglaise au milieu d'arbres remarquables (taxodium, sequoiadendron, libocedrus, aubépine de 250 ans) et d'une belle collection de plantes vivaces. Vous y trouverez des jeux pour enfants et un terrain de boules.
Ouvert toute la journée.
à LIMOGES
Le Moulin du Poudrier se trouve en bord de Vienne, sur un domaine de 4 hectares existant depuis la fin du 16ème siècle, c'était un moulin à farine.
Il fut réquisitionné par Louis XIV comme moulin royal à poudre à canon d'où vraisemblablement le nom "Le Poudrier". Il devint successivement usine à porcelaine, centrale hydroélectrique puis filature. Le moulin fut racheté en 1998 par Jacques Vignéras qui le restaura avec Paolo Del Vecchio. Le site a alors retrouvé son prestige .
Le jardin est un lieu magique mettant en éveil tous les sens. Récent, il est d'inspiration franco-italienne avec fontaines, poteries et statues de terre cuite. C'est un jardin d'agrément, présentant plus de 400 végétaux, des arbres remarquables (platane pluri-centenaire, cèdre séculaire). On y trouve aussi un théâtre de verdure dans lequel des spectacles sont organisés.
Ouvert au public les dimanche après-midi (entrée libre). Visites commentées par le propriétaire ou le jardinier à heure fixe sur RDV. Bourse aux plantes (graines, boutures, végétaux). Pour connaître le programme des manifestations, s'adresser au 05 55 10 18 00. Possibilité d'hébergement de groupes.
à LIMOGES
Au cœur même de la ville haute et dans le prolongement direct du palais de justice (place d'Aine), un vaste "plateau sablé" s'offre à vous pour prendre l'air à l'ombre des marronniers. Si, perdu dans vos pensées vous entendez le son des glaives s'entrechoquer, pensez qu'ici était érigé, il y a 2000 ans, un gigantesque amphithéâtre romain pouvant contenir près de 25 000 spectateurs. En période estivale, des concerts gratuits sont organisés au kiosque à musique.
Ouvert toute la journée.