à SAINT HILAIRE LES PLACES
Au coeur d'un petit village, où l'homme a accroché sa vie depuis longtemps, l'Atelier-Musée de la Terre propose de redécouvrir un patrimoine et un savoir-faire oublié et singulier, celui des tuiliers-feuillardiers. Ici, le talent est d'argile et c’est avec passion que les animatrices vous ferons découvrir ces métiers tels qu’ils étaient pratiqués au début du XXe siècle. A l’ombre des séchoirs en été, ou au chaud à l’Espace Mazerolas lorsque le froid est arrivé, l’Atelier Musée propose également des ateliers pour les petits et les grands. Un moment privilégié pour manipuler, imaginer, transformer l’argile.
Tout au long de l'année et principalement pendant les vacances scolaires, l'Atelier-Musée vous accueille pour des ateliers et animations en intérieur ou sur la Lande à serpentine de la Rousseille. Programme détaillé www.ateliermuseedelaterre.com Informations : Les Amis des Tuileries au 05 55 58 35 19
Réservable en ligne
à BESSINES SUR GARTEMPE
Fenêtre de style gothique finissant XVème d’un granite au grain très fin provenant de la chapelle du château de Monisme (bâtit au XVème avec pour sa défense de larges douves maçonnées, il connut divers propriétaires dont les Seigneurs de Razés, il fut réparé et doté d'une chapelle en 1739). La fenêtre fut encastrée en 1875 dans la maison face au Bureau d'Information Touristique de Bessines. Elle est très finement sculptée. Deux colonnettes torsadées supportent un linteau où trois roses s'épanouissent sous un pinacle orné d'une double nervure surmontée d'une cordelière en feston et marquée de deux lettres sculptées, à gauche un 'A' et à droite ce qui pourrait être le reste d'un 'R'. Seraient-ce les initiales d'un Antoine de Razés ?








Maison privée, ne pas entrer. Ne se visite pas. Fenêtre visible du trottoir.
à LIMOGES
Construites entre 1885 et 1889, les halles centrales de Limoges sont un très bel exemple d'architecture de la fin du XIXème siècle. La structure en charpente métallique à formes triangulées (14 tonnes chacune) a été conçue par deux ingénieurs, élèves des techniques d'Eiffel, Levesque (qui travailla longtemps avec le directeur des études d'Eiffel - Seyrig) et Pesce. Le mur extérieur en brique entoure une surface de 1200 mètres carrés sans aucun pilier intérieur. Une très belle frise, constituée de 328 carreaux de porcelaine de grand feu enrichit le décor. Tous différents, ces carreaux évoquent les produits vendus aux halles : volailles, poissons, gibiers, fleurs. Les Halles de Limoges se caractérisent par la luminosité intérieure. Outre les étals très fréquentés, on y retrouve deux restaurants typiques, où l'on déjeune sur de grandes tables, au coude à coude.
Ouvert du mardi au mercredi de 7h à 14h, du jeudi au dimanche de 7h à 15h.
à LIMOGES
Cette fontaine est située au centre d'une place entourée d'hôtels et de maisons cossues. La place toute entière tient son nom de la fontaine très ancienne, aménagée sur un puit couvert de barres de protection et dotée, au XVIIe siècle, d'une pyramide.
Propriété de la commune et monument Historique depuis 1949.
Renseignements visites libres et guidées: Office de Tourisme de Limoges.
à LIMOGES
Cet ancien pavillon frigorifique en forme de halle unique de 400 mètres carrés permettait de stocker la viande congelée d'Argentine, largement consommée pendant la première guerre mondiale. Cet édifice, en béton armé est couvert de carreaux de grès. Il fut demandé en 1919 à Roger Gonthier, futur architecte de la gare des Bénédictins, dans le but de briser le monopole qu'exerçaient les familles de la rue de la boucherie. Le pavillon est aujourd'hui voué aux expositions.
Visite possible à l'occasion d'expositions.
à LIMOGES
Au nord, sur les hauteurs de la ville, se trouve ESTER : Espace Scientifique et Technologique d'Échanges et de Recherche. Chercheurs et ingénieurs d'une centaine d'entreprises retrouvent chaque matin les murs de verre et d'acier du vaisseau futuriste amarré ici depuis 1993. Les architectes Bayard, Charron et Graffin ont misé sur la modernité extrême et la perfection du cercle. Les technologies de pointe sont ici à l'honneur autour de cinq axes majeurs : les biotechnologies, les céramiques industrielles, le traitement des eaux, l'électronique et l'optique.
Visite guidée pour les groupes sur rendez-vous auprès de l'Office de Tourisme.
à LIMOGES
L'hôtel de la Bastide du XVIIème siècle, est dévolu à la Faculté de Droit. Rénové en 1996, l'architecte Massimilio Fuksas a accolé à la structure primitive, une structure contemporaine, où deux amphithéâtres semblent suspendus.
à LIMOGES
Imaginé par Bernard Tschumi, ce bâtiment à l'architecture en pin Douglas du Limousin et à l'enveloppe polycarbonate s'intègre parfaitement par sa transparence à la forêt environnante. Avec une capacité d'accueil de 6000 places, il est consacré aux grandes manifestations artistiques et culturelles de la ville.
à BEAUMONT DU LAC
Le bâtiment du Centre d'art est une Architecture Contemporaine Remarquable conçue par les architectes Aldo Rossi et Xavier Fabre en 1987-1991. Il propose 3 expositions temporaires différentes par an. De nombreux artistes de la scène nationale et internationale y ont exposé leurs œuvres. Nombreuses rencontres, ateliers, visites...
Ouvert toute l'année (sauf 25 décembre et 1er janvier), du mardi au vendredi de 14h à 18h, samedi, dimanche et jours fériés de 11h à 13h et de 14h à 18h.
En juillet et août, tous les jours de 11h à 13h et de 14h à 19h.
Tarifs 2021 :
- Plein tarif : 5€
- Demi tarif : 3€ (étudiant, demandeur d'emploi, 12-18 ans, groupes de + de 10 pers., etc)
- Gratuité (-12 ans, Amis du Centre d'art, personnes en situation de handicap, etc).
Visite commentée toute l'année sur rdv.
Le Bois de sculptures est libre d'accès et ouvert toute l'année.
Fermé lors des périodes de montage d'exposition.


à EYMOUTIERS
Paul Rebeyrolle (1926-2005) est né à Eymoutiers. Il s'est imposé comme l'un des peintres majeurs dans l'art français du XXème siècle. Son œuvre, puissante et généreuse, est un appel à la liberté, une révolte contre les injustices, l'oppression, l'aliénation de l'homme et son aveuglement. Elle est aussi un hymne à la beauté violente d'une nature indomptable. Un véritable témoignage de tous les temps. Lieu unique, ample et lumineux, ce centre d'art abrite un fonds permanent de plus de 80 œuvres de 1948 à 2005, parmi les plus significatives du travail de Rebeyrolle. La collection s'est enrichie au fil du temps et présente à l'année, au gré des accrochages tournants, peintures et sculptures aux formats impressionnants, où s'expriment tous les sens et toute la générosité des matières. Notamment, Le Cyclope, Hommage à Georges Guingouin (1987), contient toute l’âme, tout l’esprit de la peinture de Rebeyrolle ; symbole fort de notre Histoire contemporaine et régionale, incontournable. Le service pédagogique propose toute l'année, sur réservation, des visites commentées, des ateliers et des animations. De juin à novembre, une exposition temporaire sera consacrée à un artiste de renommée. Pendant l'été, concerts, spectacles, interventions.... Fermé en janvier, le 1er Mai, et les 24 25 et 31 Déc.


Mesures sanitaires mises en place suite au Covid-19. Rdv tous les jours de 10h à 18h; juin, juillet et août de 10h00 à 19h00. En décembre de 10h à 17h. Fermé en janvier, 1er mai, 24, 25 et 31 décembre. Tarifs : ad. : 6€, tarif réduit et groupes : 4€, enf. - 12ans : gratuit. Gratuit pour tous le 1er dimanche du mois (sauf septembre). Le prix d'entrée donne accès à la collection permanente et aux expositions temporaires. Rens : 05 55 69 58 88