S'émerveiller dans le Haut Limousin

Dans le Haut-Limousin, on se relaxe ! On vit au rythme de la nature et des nombreux festivals qui animent l’été. Et la journée, on part dans les Monts de Blond, à la découverte d’un territoire féérique peuplé de dolmens et autres pierres à légende. Sans oublier de s’arrêter à Mortemart, un des "plus beaux villages de France", et au Dorat, petite cité de caractère.

À voir, à faire

à BLOND

Positionné à l'ouest du département de la Haute-Vienne, entre les plateaux de la Basse Marche et ceux de la Vienne moyenne, le site des Monts de Blond forme une petite montagne isolée dans la campagne. Ce massif granitique constitue le site le plus étendu du département et présente des intérêts multiples : préhistorique, historique, légendaire, naturel, écologique, architectural et paysager. Dernier massif à l'ouest du Massif Central, le site est formé d'une barre granitique orientée d'est en ouest, qui s'allonge sur une dizaine de kilomètres. Cette chaîne principale, culminant à 514m, domine nettement les plateaux alentours.

Positionné à l'ouest du département de la Haute-Vienne, entre les plateaux de la Basse Marche et ceux de la Vienne moyenne, le site des Monts de Blond forme une petite montagne isolée dans la campagne. Ce massif granitique constitue le site le plus étendu du département et présente des intérêts multiples : préhistorique, historique, légendaire, naturel, écologique, architectural et paysager. Dernier massif à l'ouest du Massif Central, le site est formé d'une barre granitique orientée d'est en ouest, qui s'allonge sur une dizaine de kilomètres. Cette chaîne principale, culminant à 514m, domine nettement les plateaux alentours.

à MONTROL SENARD
Montrol-Sénard est un vrai village limousin des Monts de Blond qui évoque la vie rurale du début du XXe siècle dans des lieux authentiques :

- la Maison « Chabatz d’Entrar » et son étable-cellier,
- le fournil de la ferme,
- le lavoir,
- le toit à cochon et à poules,
- le four à pain,
- l'école communale,
- le grenier (exposition "chanvre et laine"),
- l'atelier du sabotier,
- l'atelier du cordonnier,
- le café-buvette "Chez Angèle",
- la grange-étable (expositions « Habitat rural », et « On tue le cochon »),
- la grange à cidre,
- la forge du Maréchal-ferrant,
- l'abreuvoir,
- l'étable (expositions "l'habitat rural" et "on tue le cochon")
- le jardin de Grand-Mère et l'exposition photographique des habitants de la commune " Los Monteros "
Compte-tenu du contexte sanitaire actuel, les horaires seront communiqués prochainement.


Visites guidées de groupes à partir de 10 pers. sur réservation auprès de l'Office de Tourisme du Pays du Haut Limousin.
à VILLEFAVARD
Une salle de concert classique en plein coeur de la campagne française : cette jolie utopie est aujourd'hui une réalité grâce à l'audace du chef d'orchestre Jérôme Kaltenbach et de l'architecte Gilles Ebersolt. <> de la Ferme de Villefavard, ils ont conçu un outil musical exceptionnel de niveau international au sein d'une gigantesque ferme du Limousin, dans un village enchanteur propice à la concentration, au travail, à la création musicale.
Inaugurée en août 2002 à Villefavard (Haute-Vienne), 200 habitants), la Ferme possède une scène de 100 m2 et 350 places assises. Pour obtenir une salle <>, l'accousticien Albert Yaying Xu a déployé le savoir-faire et l'expertise qui font sa renommée mondiale. Après l'opéra de Shangai, la Cité de la musique à Paris, la Grange au lac de Mstislav Rostropovitch à Evian, ou encore la Philharmonie de Copenhague, la Ferme de Villefavard porte, elle aussi, sa prestigieuse signature.
Unique en son genre par sa qualité sonore et son cadre géographique remarquable, la Ferme de Villefavard à été inaugurée par une série de trois concerts, dont deux dans le cadre du Festival du Haut-Limousin, les 21, 23 et 25 août 2002 et par une conférence-débat le 24 août.

Mais sa fonction est aussi d'accueillir <> des ensembles musicaux, ou des troupes de danse désireux de travailler <> leurs projets artistiques. La Ferme possède une capacité d'hébergement de 25 personnes.
à CHATEAUPONSAC
Le musée René Baubérot qui bénéficie de l'appellation "Musée de France" est installé dans un ancien prieuré du XIVème siècle.
Appartenant à l'Association "Notre Terroir" il est le premier musée ethnographique du Limousin évoquant la vie quotidienne et les métiers du territoire aux XIXème et XXème siècles.
Il offre à la visite d'importantes collections archéologiques (Préhistoire, époque gallo-romaine, Moyen-Age).
Chaque année, une nouvelle exposition est présentée dans l'annexe du musée, la "Maison du Terroir", une maison d'architecture traditionnelle.
Le musée René Baubérot s'organise pour vous accueillir du mieux possible et pour garantir votre sécurité:

- Ouverture prévue en juillet (date à venir)
Mesures sanitaires: port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique sur place.
Certaines salles ne pouvant garantir une distanciation minimale ne seront pas accessibles par sécurité.
Des tarifs adaptés seront appliqués.
à NOUIC
Le Fraisse du XIIIe siècle était un "logis noble" dont il ne reste presque rien aujourd'hui. Il fut brûlé en 1356 par le fameux Prince Noir. Il fut reconstruit après la Guerre de cent Ans par Sieur Jacques des MONSTIERS. C'est le "vieux château" du XVe siècle formant la partie droite de l'ensemble des bâtiments.

La partie principale, du XVIe siècle, de type Renaissance possède un bel escalier Henri II, la grande salle avec sa cheminée S.Serlio dont le bandeau représente le Fraisse du XVIème . Les visites sont réalisées par un membre de la famille.

Les conditions de visites actuelles sont les suivantes:

Visite commentée:
- Départ chaque jour à 14h et à 16h
- Nombre de personne maximum par visite: 9 personnes.
- Port du masque obligatoire
- Gel hydroalcoolique sur place

Tarifs: 10€-adulte, 5€-enfant, gratuit - 10 ans. 8€-sénior.

Possibilité de visite pour les groupes, pour les scolaires et jeune public. pour jeune public (sur réservation).
à BELLAC
La maison natale du célèbre écrivain Jean Giraudoux (1882-Bellac/1944 Paris) fait partie des "Maisons des illustres".
Elle abrite notamment une salle des horloges et le bureau de l'écrivain.
Le contenu de son imposante bibliothèque confiée par son fils,comptant plus de trois mille volumes, regroupant les acquisitions bibliophiliques de l'écrivain et les ouvrages dédicacés reçus de ses contemporains est depuis peu conservé à la médiathèque Jean Giraudoux, à Bellac.

Chaque année, une exposition y est organisée par l'association "Académie Jean Giraudoux'.
Biographie de l'écrivain :

Jean Giraudoux (1882-1944) est un écrivain français, essayiste, romancier et auteur dramatique. Entré dans la diplomatie en 1910, Giraudoux devient chef du service des oeuvres françaises à l’étranger en 1921 et chef des services de presse du Quai d’Orsay en 1924. En 1928, il rencontre Louis Jouvet qui va créer toutes ses pièces : «Amphitryon» (1929), «Judith» (1931), «Intermezzo» (1933), «La Guerre de Troie n’aura pas lieu» (1935), «Électre» (1937) et «Ondine» en 1939.
Giraudoux est le plus grand dramaturge de la scène française de l’entre-deux-guerres. Le seul lieu qui garde sa mémoire est un de ceux où il a le moins vécu et celui qui est le plus évoqué dans son oeuvre : la maison de son grand-père, vétérinaire de Bellac en Haute-Vienne. Giraudoux n’y vit que ses sept-huit premières années, avant d’habiter Pellevoisin. Bellac et le Limousin apparaissent dans «Les Provinciales», «Suzanne et le Pacifique», «Siefried et le Limousin», «Intermezzo», les «Cinq tentations de La Fontaine» ou encore «L’Apollon de Bellac».
à CHATEAUPONSAC
Le pont dit "romain" qui permet de traverser la Gartempe en direction de Saint-Pardoux a été construit au début du 17ème siècle sur les bases d'un pont construit au 11ème siècle et qui menaçait de s'écrouler, remplaçant lui même un pont de l'époque gallo-romaine qui était probablement en bois. Cette appellation porte à confusion car, excepté quelques pierres dont une portant une inscription en latin et le fait qu'il se situe à proximité de la voie romaine, ce pont ne date pas de l'époque gallo-romaine.
A la sortie de l'agglomération de Châteauponsac, sur la route de Saint-Pardoux. Renseignements : Office de Tourisme Communautaire Gartempe-Saint Pardoux : 05 55 76 57 57 ou 05 55 76 56 80
à BELLAC
Le centre aquatique est équipé d'un bassin de 25m, d'un bassin ludique et d'une pataugeoire. Il dispose également d'un penta-glisse 4 couloirs de 20m et d'un toboggan en huit de 42m qui offre en plus de la natation, de nombreuses possibilités de jeux.

Une pelouse, des transats, un espace bar avec chaises, tables et parasols complètent ce lieu de vie.
Ouverture du samedi 1er août au lundi 31 août 2020 - Tous les jours de 10h30 à 19h30 (par créneau à réserver au préalable). Capacité d'accueil limitée - Réservation fortement recommandée au 05 55 60 25 81.
Le respect de la signalétique et des gestes barrières est demandé : distanciation physique (y compris dans les bassins), lavage des mains, port du masque jusqu'à la douche et lors de la sortie des vestiaires, respect du sens de circulation. Le nettoyage et la désinfection des locaux s'effectuent en continu.
Les cours d'aquagym (mardi et jeudi à 19h30) et les leçons de natation seront assurés selon le protocole en place.
Le Dorat
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre
Mortemart
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre
Bellac
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre
Bussière-Boffy
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre
Magnac-Laval
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre
Châteauponsac
Des lieux qui ont du caractère
Je découvre

Des idées de road-trip

Les offices de tourisme

OFFICE DE TOURISME DU PAYS DU HAUT-LIMOUSIN
www.tourisme-hautlimousin.com

Pôle de Bellac : 
Tél : 05 55 70 19 71

Pôle de Châteauponsac :
Tél : 05 55 76 57 57

Pôle du Dorat :
Tél : 05 55 60 76 81

Pôle de Saint-Pardoux :
Tél : 05 55 76 56 80

Pôle de Saint-Sulpice-les-Feuilles
Tél : 05 55 76 92 66