Les tourbières et paysages des Monts d’Ambazac

Les tourbières et les Landes... des écosystème particuliers


 

Contrefort occidental du Massif central, les Monts d’Ambazac culminent à 700 m d’altitude. Ces reliefs offrent de nombreux points de vue remarquables, sur des paysages essentiellement forestiers. 

 

Les effets du froid et de l’humidité conjugués à des conditions géologiques favorables ont, avec le temps, favorisé le développement de milieux naturels remarquables : les tourbières. 


Zones humides caractérisées par l’omniprésence d’une eau stagnante, les tourbières accumulent à leur surface une matière organique qui ne se décomposant pas, participe à la formation de la tourbe - une matière végétale fossilisée qui était autrefois utilisée sous forme de petite briques pour le chauffage.

 

Les tourbières abritent une flore et une faune très caractéristiques. 


Ces milieux naturels sont fortement menacés, compte tenu, notamment, de l’abandon pastoral. Une vigilance absolue doit donc leur être apportée. Particulièrement remarquable, la Réserve naturelle nationale de la tourbière des Dauges constitue un espace nature et découverte majeur dont l’intérêt patrimonial est reconnu à l'échelle européenne.

 

 

Réserve naturelle nationale de la tourbière des DaugesRéserve naturelle nationale de la tourbière des Dauges

 

La réserve naturelle nationale de la tourbière des Dauges, d’une surface d’environ 200 ha, est située sur la commune de Saint-Léger la Montagne, à 30 km au nord-est de Limoges. Implantée sur une dépression quasi-circulaire, la réserve abrite de nombreux milieux naturels d’intérêt patrimoniaux tels bas marais, zones de tourbières, landes tourbeuses ainsi que pelouses, landes sèches et bois dont une remarquable hêtraie à houx.

 

Parmi les espèces remarquables, citons le spiranthe d’été, les droséras, la linaigrette, le nard raide, le lycopode à massue, la loutre, le bruant fou, l’engoulevent d’Europe, la bécasse des bois, le pic noir, le damier de la succise et la cordulie arctique.

Passage à guè Site naturel d’intérêt européen, la réserve est intégrée au réseau Natura 2000.

 

La visite du site est possible depuis la Maison de la réserve avec un outil d’interprétation de nouvelle génération, interactif et ludique : un ordinateur de poche dénommé « Gpto ». Fourni gratuitement par le Département, et remis par le personnel de la réserve contre une pièce d’identité, le guide portable de tourisme et d’orientation, permet de découvrir librement les richesses du site.

 

Gpto agrémente également la balade d’anecdotes ou de contes : histoires de fées, de bergères et de loups lui donnent un côté ludique qui plaira assurément aux enfants et ravivra la mémoire des anciens. Il indique en outre, photos à l’appui, les principales plantes que l’on peut rencontrer. Au promeneur ensuite de les dénicher. 


Réserve naturelle nationale de la tourbière des Dauges, vue sur la tourbièreEnfin, le "clou de ce spectacle naturel" se trouve sur la deuxième partie du parcours, avec la traversée des "tremblants". Une épaisse couche de sphaignes (mousses typiques de ce milieu), offre un passage en toute sécurité sur la tourbe. Mais on a quand même un peu l’impression de marcher sur un tapis mouvant. Heureusement, Gpto est là pour rassurer les plus inquiets sur cet étrange phénomène.

 

Au final, l’ordinateur de poche propose 18 pauses commentées tout au long de la balade. Un guide de visite précieux et ludique. Gpto est mis à jour tous les ans avec de nouvelles stations. Son contenu évolutif apporte un élément attractif supplémentaire.

 

Voir une photo panoramique de la tourbière ici.

 

Renseignements : 
Maison de la réserve, Sauvagnac, 
87340 Saint-Léger-la-Montagne 
Tél : 05 55 39 80 20 / Fax : 05 55 39 87 86. 
Ouverture de mai à octobre de 10h à 18h.