La méteorite de rochechouart

 

La méteorite de rochechouartSoudain, il y a 200 millions d’année, une météorite géante heurte de plein fouet la surface de la terre. Le bolide, d’un kilomètre de diamètre et animé d’une vitesse de 20 km/s développe une énergie destructrice équivalente à l’explosion de milliers de bombes atomiques.

 

Le cataclysme génère un cratère de plus de 20 kilomètres de diamètre, dont l’érosion a par la suite profondément estompé les traces. Restent, près de Rochechouart, des roches pulvérisées et partiellement fondues, et des brèves impacs. Elle témoignent de ce qui fut, au temps des dinausaures, la plus grande catastrophe naturelle enregistrée sur notre territoire.

 

La nature a progressivement repris ses droits pour laisser à ce territoire un paysage de bocage Limousin. Celui-ci est aujourd’hui caractérisé par un paysage ouvert entrecoupé de nombreuses vallées, parsemé de larges étangs et surmonté de quelques hauteurs boisées. 

 

 

 

Site de la Météorite - Communes de Vayres, Chéronnac, Videix, Les Salles Lavauguyon et Rochechouart.

 

Il y a plus de 200 millions d’années, une météorite géante s’abattait sur le sol de la Haute Vienne pour former un cratère de plus de 20 km de diamètre. La ville de Rochechouart s’est construite sur le cratère d’impact de la météorite qui demeure un vaste terrain d’investigation pour les scientifiques du monde entier. Peu de traces sont restées de cet évènement.

Unique en Europe, l’astroblème de Rochechouart fait actuellement l’objet d’un projet de classement en réserve naturelle nationale. Si le cratère s’est progressivement effacé sous l’effet de l’érosion, les roches du sous sol modifiées sous l’impact de la météorite témoigne encore aujourd’hui de cet évènement. Longtemps utilisé pour la construction, ces impactites sont visibles dans le bâti ancien autour de Rochechouart.

 

Association Pierre de Lune  Tel : 05 55 03 02 70

Parc naturel régional Périgord-Limousin  Tel : 05 53 55 36 00

 

 

Vallées de la Gorre et du Gorret

 

Vallées de la Gorre et du GorretSituées sur la commune de Saint Auvent au sein du Parc naturel régional Périgord Limousin, les vallées de la Gorre et du Gorret sont recensées à l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique du Limousin. Les eaux vives du Gorret accueillent la Loutre et le Cincle plongeur.

 

Les Bruyères donnent aux versants abrupts une teinte violette à la fin de l’été. Ces milieux de landes, probablement étendus autrefois, constituent un habitat pour de nombreux passereaux comme la Linotte mélodieuse ou le Pipit des arbres. Les vallées de la Gorre et du Gorret sont également reconnues pour leur intérêt paysager. Des vallons boisés et encaissés aux plateaux ouverts vers l’ouest limousin, on y découvre par de vieux chemins pavés une flore et une faune remarquables.

 

Un sentier d'interprétation y est aménagé.

 

 

L'étang de la Pouge