Voir aux alentours calculer l'itinéraire

Portrait de La Vie En Rose

Découvrir les porcelaines Site Corot et La Vie en Rose, c’est d’abord s’imprégner de l’histoire du lieu de la manufacture au passé artisanal et industriel intense.

Son histoire commence avant même la création de la porcelaine qui a eu lieu en 1768 en Haute-Vienne. Traditionnellement à Limoges on traitait la laine et le cuir et particulièrement dans la ville de Saint-Junien où étaient implantés de nombreux troupeaux, l’idéal pour la mégisserie des peaux de mouton. Une fois traitées, épurées et colorées, elles étaient revendues aux grands couturiers et manufacturiers de cuir de l’époque. La peau de mouton étant très fine et souple, elle n’était pas assez résistante pour les chaussures ni les sacs. En revanche, elle était couramment utilisée pour les gants et c’est ainsi que l’industrie s’est développée à Saint-Junien. Ce site a également vécu en ses murs les progrès industriels de ces derniers siècles. En témoigne aujourd’hui encore son moulin à eau qui servait initialement à produire de l’huile puis, à la moitié du XIXe siècle, est devenu moulin à pâte à papier. En 1850, une invention majeure révolutionne l’industrie : la machine à vapeur. Le bâtiment n’y a pas échappé et a connu d’importants changements avec notamment la création des grandes cheminées alimentées par l’énergie générée par le groupe à vapeur. Cet ancien bâtiment a ensuite été modernisé à la moitié du XXe siècle pour devenir usine à porcelaine à la fin des années 1960. 

 

C’est en 1984 que Patrice Fromion, gérant actuel des porcelaines, rachète les lieux et créé « Porcelaines du site Corot ». Son nom, il le trouve naturellement dans une autre histoire que détiennent ces lieux : celle du peintre pré-impressionniste Jean-Baptiste Camille Corot. Entre 1850 et 1860, il vint séjourner à quatre reprises à Saint-Junien dans un chalet au bord de l’eau, voisin de la manufacture, qui fut nommé Site Corot en son honneur. La ville ayant tissé un lien précieux avec le peintre, ses habitants créèrent après sa mort un médaillon à son effigie qui fut scellé dans la montagne où il allait peindre régulièrement. 

 

Dans un premier temps, l’activité de Site Corot est dédiée à la production des blancs (assiettes, tasse, cache pot...) puis elle se développe avec la décoration à la main destinée à des produits exportés vers les Etats-Unis et le Japon. Au tournant des années 1980, il s’intéresse aux arts de la table et c’est la collaboration avec le designer américain Bill Goldsmith qui rend l’entreprise éminemment célèbre. La collection Site Corot est un véritable travail d’artiste qui traverse les âges et les tendances, un contemporain devenu classique intemporel de par la qualité de ses traits et son style unique. Bill Goldsmith fait partie de ces artistes qui savent faire en sorte que les fondamentaux d’un décor traversent le temps. 

Le Site Corot travaille également sur des pièces très volumineuses, réalisant de véritables objets de prestige destinés aux palais du Moyen-Orient ou encore aux riches oligarques russes ou chinois pour qui Limoges est un gage de prestige. 

 

Une nouvelle page s’ouvre en 1999 pour l’entreprise avec la création de « La Vie en Rose ». Facile à prononcer et synonyme d’une autre gloire française bien connue outre-atlantique, ce nom semble avoir été créé sur mesure pour faire valoir les fameuses petites boîtes de Limoges auprès des américains. Là encore la tradition de la peinture à la main est conservée avec une minutie extrême pour réaliser des décors qui retracent tous les thèmes du quotidien : saisons, fêtes, enfants, mariages, voyages, danses, musique, bord de mer, gastronomie, Paris... 

 

La Vie en Rose est riche d’une collection immense et d’une variété incroyable avec plus de 2000 formes en blanc et 8000 décorées. Ces boîtes typiques avec leur sertissage en métal sont conçues entièrement sur mesure par des artisans d’art limougeauds très qualifiés. 

 

La Vie en Rose possède un esprit fort de diversification grâce à sa collaboration avec de nombreux artistes plasticiens, dessinateurs, sculpteurs, designers et peintres. L’idée est de se diversifier afin de plaire au plus grand nombre et ce dans le monde entier. Dans cette logique, la manufacture a également développé une galerie de bijoux entièrement peints à la main. Afin de promouvoir le Limoges et garantir la qualité de ses produits, le marquage « Limoges » s’impose légalement pour tous les objets de porcelaine dans tout le département de la Haute-Vienne et permet ainsi de vendre à l’international. 

 

Site Corot et La Vie en Rose : deux entités, une gamme de produits d’une immense variété et un savoir-faire traditionnel qui perdure depuis plus de trente ans. Son succès il le doit à la porcelaine de Limoges et aux créateurs brillants qui mettent leur coeur et leurs compétences à son développement atteignant ainsi un niveau d’excellence inouï. C’est ce savoir-faire qui distingue ces produits de la concurrence asiatique. Ces deux marques sont également reconnues pour leur grande réactivité et ce aussi bien pour la production en série que pour le sur-mesure. Bien que leur créneau soit plutôt orienté sur la petite série, ils travaillent également en grandes quantités pour des restaurants. Ils offrent un savoir-faire et une réactivité que seule la petite entreprise permet. Vous le constaterez par vous- même en allant visiter cet Atelier d’Art de France à deux pas du site protégé de la vallée de la Glane, le long de la Route de la Porcelaine. 

Voir le portrait vidéo

La Vie En Rose, Patrice Fromion
Patrice et ses boîtes décorées
La Vie En Rose
boîtes miniatures décorées
La Vie En Rose, les boîtes décorées
un immense choix