Voir aux alentours

Portrait d'Esprit Porcelaine

Il y a 30 ans, un groupe d’artistes passionnés par l’or blanc limousin s’est réuni pour créer l’association Esprit Porcelaine. Partant du constat qu’après des années de gloire internationale et de grandes prouesses technologiques, Limoges produisait beaucoup de pièces aux motifs et formes traditionnels, ils se sont donné pour principale vocation d’apporter un nouveau souffle créatif à l’industrie porcelainière.

Cette union fut pour ces artistes un moyen de se libérer des contraintes commerciales des grands industriels pour laisser naître des créations originales et novatrices. Aujourd’hui ce sont 103 artistes internationaux issus de milieux variés qui ont rejoint le mouvement dont quelques étudiants et 33 associés. Les spécialistes de la porcelaines travaillent en co-création avec des peintres, des sculpteurs, des designers et des artisans des arts du feu. La diversité de regards et de manières d’appréhender la matière génère une émulation intense d’idées et de projets innovants dans le groupe. Les échanges sont permanents pour concevoir des expositions, des concours, des oeuvres communes pour lesquelles chacun vient avec son approche. Cela permet d’ouvrir les possibles de la créativité pour tous et plus largement, pour Limoges. 

 

A la tête du collectif il y a Christian Couty, un enfant de la région « né les pieds dans le kaolin », formé aux Beaux Arts de Limoges et digne héritier d’une famille de porcelainiers. Le président d’Esprit Porcelaine situe son travail à la frontière entre la porcelaine et la mode. Petit-fils d’une petite main de la Haute Couture, il a travaillé dix ans dans la mode dans plusieurs grandes villes d’Europe. Ces expériences l’ont profondément marqué, si bien qu’il est à l’origine de pièces célèbres telles que la robe de porcelaine ou encore le service de table Physalis qui a été le cadeau des chefs d’Etat à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française. Le monde de la mode l’a inspiré par sa dynamique vivante, très riche en terme de créativité car il réunit divers arts autour du textile tels que la photographie, la décoration, la scénographie dans une nécessité permanente de se renouveler. Cette synergie en fait un moteur de créativité puissant et c’est cette logique qu’il transpose au sein d’Esprit Porcelaine en associant des artistes d’origines et de pratiques diverses. 

 

C’est donc en 1984 que quatre porcelainiers décident de donner la possibilité au potentiel extraordinaire de la porcelaine de se développer. Il s’agit de Christian Couty accompagné de Guy Meynard, Yves Monnier et Jean-Louis Schmidt réunis autour du projet Esprit Porcelaine. Ils commencent par lancer un premier salon Art et Création Porcelaine à Limoges et poursuivent en animant des conférences et ateliers. Ils sont soutenus par les collectivités territoriales qui leur témoignent de vraies reconnaissances leur permettant ainsi d’implanter des projets d’artistes dans les entreprises. Esprit Porcelaine devient une marque et pour créer leurs oeuvres librement, ils travaillent en sous-traitance avec toutes les manufactures limousines. Aujourd’hui, ils ont aussi bien accès à de grandes industries de pointes dotées des dernières technologies qu’à des manufactures artisanales qui leur permettent de réaliser leurs prototypes. Là encore, ils créent une synergie dans ces collaborations qui invitent les manufactures à développer leur propre créativité en travaillant aux cotés des artistes. C’est un apport fort dans l’expérimentation autour de ce matériau qui nécessite d’être travaillé par des spécialistes. Le rôle d’Esprit Porcelaine est donc de se faire le lien entre les artistes et la production, comme un tremplin entre la technique et la créativité. 

 

Les 33 associés produisent une création par an et uniquement en tirages limités. Certaines pièces durent dans le temps comme le service de table Roma qui existe depuis 15 ans, d’autres n’existent qu’à l’occasion d’une exposition. Ils travaillent également sur des projets communs comme par exemple pour le Musée du design de Gand. Partant sur l’idée d’une table gigantesque en bois blanc, chaque artiste a revisité un objet de l’art de la table de manière démesurée en intégrant l’eau, l’air et le vent pour créer une chorégraphie d’objets en mouvement. Cette oeuvre, Le Festin, a voyagé de la Belgique à Barcelone et continue son chemin dans différents musées. Les artistes sont également amenés à travailler en binômes comme pour le projet « Et plus si affinités » destiné au Musée d’Art Moderne de République Tchèque pour lesquels Esprit Porcelaine créé 7 projets d’oeuvres uniques. Le collectif fait preuve d’une vraie ouverture à l’international à travers divers projets. 

 

Esprit Porcelaine, dans sa logique de renouveau, initie également des réflexions autours de l’évolution de ce matériau. Cantonnée aux arts de la table et aux objets, c’est tout un pan de la porcelaine n’a pas encore vraiment été exploité. En effet, elle peut s’avérer très performante pour l’architecture dans la mesure où elle est non poreuse car cuite jusqu’au coeur, elle peut être utilisée à l’extérieur car insensible au gel, presque éternelle dans le temps et d’une résistance incroyable. Autant de qualités qui en font un matériau de modernité. Les céramiques techniques apportent déjà des évolutions considérables en médecine et industrie mais d’autres ouvertures sont encore envisageables. Le design culinaire en est un autre pour toutes ces qualités et les horizons qu’elle ouvre en terme de créativité pour le contenant comme le contenu. Ainsi, la porcelaine est amenée à revenir vers un produit de luxe et d’exception pour la complexité technique et artistique de sa production qui en font un produit très cher à la réalisation. L’impression 3D présente une ouverture qui va accélérer le processus de création en remplaçant le travail de sculpture de moule du modeleur. La direction à suivre pour Esprit Porcelaine est donc de donner envie aux artistes et aux consommateurs d’honorer cette matière à travers de beaux objets. 

 

En découvrant les oeuvres des artistes du collectif Esprit Porcelaine en Musée ou à la boutique de la galerie Médard de Noblat à Boisseuil, il apparaît clairement que leur objectif est d’inventer, créer et monter des mouvements dynamiques autours de la création. Ils font se rencontrer différents métiers qui, avec leurs regards, peuvent développer les possibilités d’utilisation de la porcelaine et redonner tout son rayonnement à Limoges dans une vision novatrice et innovante. 

 

Esprit Porcelaine
Christian Couty
Esprit Porcelaine, camaïeu de bleu
pièces en porcelaine, décors bleus
Esprit Porcelaine
exposition de pièces en porcelaine