à LIMOGES
Galerie, boutique, fabrique, zinothèque, action culturelle, événementiel.
Ouvert du mardi au vendredi de 13h à 18h, et le samedi de 10h à 18h.
à LIMOGES
Boutique de métiers d'art. 8 créatrices locales : Les émaux Arédiens (émaux de Limoges), Boussogne Fanny (bijoux contemporains), 1P2L (dentelle de métal, marqueterie de cuir), l'atelier de Charlotte (céramiste, créations en grès), AccroLaine (créations en feutre), Aupetit Claire (vitrail, fusing), Mes Chapeaux et Moi (chapeaux pour femmes et hommes), Kozha (maroquinerie).
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h.
à RAZES
A l'endroit actuel de la mairie est né Edgar Cruveilher le 17 février 1899. Il était radio naviguant d'Air France et a disparu avec Mermoz lors de sa 11ème traversée de l'Atlantique Sud le 7 décembre 1936 à bord de La Croix du Sud à 10h47. Il a effectué 5 500 h de vol.
à LIMOGES
La fresque de la place de la Motte est un hommage à l'histoire du quartier et de la ville. L'intégration à l'environnement est remarquable en reprenant les détails architecturaux tels les colombages et la couleur du granit. Se dévoilent à nos yeux l'évocation du grand incendie de 1864, Auguste Renoir né à Limoges, la motte féodale et ses étangs, l'atelier monétaire de la ville, et des rappels plus actuels comme l'épopée du basket ou le festival de jazz !
à LIMOGES
Par une étonnante coïncidence, c'est sur l'emplacement du forum antique qu'est édifié l'hôtel de ville inauguré en 1883. L'architecte Charles-Alfred Leclerc s'est inspiré de l'hôtel de ville de Paris. Sur un soubassement de granit, la façade en calcaire mêle les styles de la fin de la Renaissance et de l'époque Louis XIII. Quatre limougeauds célèbres figurent sur les médaillons de mosaïque : l'émailleur Léonard Limosin, le chancelier d'Aguesseau, le révolutionnaire Vergniaud et le maréchal d'Empire Jourdan. Avant de quitter le lieu, faites une pause au bord de la fontaine du square joliment ornée de plaques de porcelaine.
à SAINT LEONARD DE NOBLAT
Ce musée municipal est consacré à Gay Lussac (1778-1850) savant chimiste né à Saint Léonard de Noblat. Y sont exposés des habits personnels, instruments de laboratoire, ouvrages dans une évocation de la vie et de l'œuvre du savant dans le contexte de son époque. Devenu universellement célèbre grâce à ses découvertes, en particulier ses lois sur la dilatation et la combinaison des gaz, il se consacra également à l'enseignement et à des applications technologiques et industrielles tout au long d'une carrière exemplaire.
Ouvert du 09 avril au 7 juillet et du 3 septembre au 29 septembre, le lundi, du mercredi au samedi (FERME LE MARDI ET LE DIMANCHE) de 15h à 18h. Du 9 Juillet au 1 septembre : mêmes jours d'ouverture de 10h à 13h et de 15h à 18h et le dimanche de 15h à 18h. Gratuit. Groupes à partir de 5 pers., sur RDV toute l'année. Visite non guidée 2€, visite guidée 4€, visite guidées avec activités 5€. Se renseigner auprès de l'Office de Tourisme au 05 55 56 25 06 Visite libre gratuite jusqu’à 4 pers., à partir de 5 pers., 2€. Sur réservation, visite guidée 4€/pers., visite guidée avec activités (expériences), 5€/pers. Mêmes tarifs pour les groupes à partir de 5 pers., sur réservation.
à LIMOGES
Pendant près de deux siècles, Limoges fût la ville des distilleries. Important carrefour d'échanges, elle recevait cognac, armagnac, rhum, vins de liqueur, sucre de canne, fruits, plantes et épices, indispensables à la fabrication de nombreuses spécialités. Possédant en grande quantité les chênes pour fabriquer les fûts, une eau pure et savoureuse, une main d'œuvre experte et créative, Limoges a vu ainsi se développer et prospérer, à côté de la porcelaine, une nouvelle activité. Ainsi de 1780 à 1930, il y avait plusieurs dizaines de distilleries à Limoges. Au milieu des arômes des matières premières et des fabrications en cours, vous pourrez partager les vénérables traditions artisanales des maîtres liquoristes d'antan, encore respectées aujourd'hui.
Ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h. Visite gratuite.
à EYMOUTIERS
Passionné de récup, dominique Peynoche aime donner une deuxième vie aux objets d'antan ou récent, trop souvent abandonnés. Il expose ses oeuvres en extèrieur sur la route près de chez lui. Venez découvrir Tintin, "la route 66", une araignée...
Rdv. : Les Communaux. Rens. : 05 55 69 19 88
à SAINT LEGER LA MONTAGNE
Les trois piles de ce pont à cinq arches enjambent la "Couze". Il a été construit avec de grosses pierres appelées "planchas". Après avoir quitté le village de St-Léger la Montagne, prendre à droite la D78 direction St-Sylvestre/Grandmont puis premier petit chemin sur la droite.
Juste à côté de ce pont dit "romain" se trouve une autre "planche" imposante pour passer d'une rive à l'autre.
à SAINT JUNIEN
Ce pont qui permettait le franchissement de la Glane sur l’ancienne route du sel reliant la ville à l’océan Atlantique, présente la particularité d’être coudé. Construit au XIIIème siècle en belles pierres de taille, il est constitué de trois arches en arc brisé.