Voir aux alentours calculer l'itinéraire

Portrait de Bruno Mercier

Entrer dans la bijouterie Bruno Mercier à Limoges c’est découvrir un univers aux couleurs délicatement fantaisistes servant à orner un matériau des plus nobles : la porcelaine. Ici, pas d’assiettes ni de tasses mais des parures complètes de bijoux imaginés par un artiste- artisan de talent : Bruno Mercier lui-même.

Le parcours 

Ce plasticien a construit dans son parcours une relation étroite à l’image avec pour objectif de la retranscrire dans la matière. Ses mains ont ainsi croqué, dessiné, peint, photographié, sculpté différentes terres. Autant de sources de créativité qu’il a affiné à l’école des métiers de l’image, aux Beaux Arts, dans l’imprimerie presse ou encore à l’Institut de la Céramique française. Ce plasticien aux milles cordes n’avait encore jamais travaillé la porcelaine.

 

 

Derrière le designer et son succès, se cache une rencontre. En l’an 2000, un siècle nouveau s’ouvre et pour Bruno Mercier c’est le présage d’une belle aventure lorsque sa route croise celle de Christophe Henocq. A l’époque, ce dernier travaillait pour une grande maison de porcelaine italienne. Un jour, en contemplant une de ces sublimes assiettes all over, très colorées, lui apparut l’idée de la réduire en bijou. Pour Bruno Mercier, travailler la porcelaine entra dans son parcours créatif comme une révélation et la collaboration en fut un extraordinaire déclencheur. En effet, alors que Bruno Mercier est nourri par l’art, la culture et la mode, Christophe Henocq est très emprunt des arts de la table de par sa carrière à la Cristallerie de Portieux et à la Manufacture Royale de Niderviller. Comme Murano passa de la gobeleterie aux bijoux à Venise, ils ont ainsi façonné la porcelaine comme objet de mode. Partant de modèles d’assiettes, ils ont développé des méthodes de réduction tout en préservant le respect des techniques traditionnelles des arts de la table du XIXème siècle. Ils travaillèrent d’abord dans un véritable atelier d’artiste sous verrière à Suresnes, en bordure de Paris. En 2005, la rêve rencontre la réalité : ils créent la bijouterie Bruno Mercier en tant que designer et Christophe Henocq comme gérant et marketeur.

 

Dans cet objectif d’allier savoir-faire artisanal et haute technicité, ils s’installent trois ans plus tard à Limoges pour se rapprocher des ateliers de production et de la ville coeur de leur art.

 

 

Bruno-Mercier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moderniser la porcelaine 

Si Bruno Mercier, en tant que designer de la marque, souhaite consciemment s’éloigner des arts de la table, il garde cependant un respect certain de l’utilisation classique de la porcelaine. C’est un vrai travail de modernisation qu’il opère avec finesse. Pour ce faire, il s’inspire des cahiers de tendances du textile et, comme la couture, propose deux collections par an afin de renouveler régulièrement sa gamme et éviter ainsi tout effet de lassitude. Mais sa créativité, il la nourrie partout et tout le temps, laissant venir les idées en observant le quotidien, la nature, en voyageant jusqu’à ce que les envies émergent comme des caprices. Deux étapes supplémentaires sont nécessaires avant que l’alchimie artistique ne prenne vie. Il y a d’abord, la confrontation à la fine intuition des tendances de Christophe Henocq, puis aux contraintes de la technique. 

 

 

 

C’est là qu’interviennent trois questions essentielles au duo créateur. La première est de se demander si ils auraient pu obtenir le même ou un meilleur rendu sur une autre matière que la porcelaine, auquel cas ils abandonnent le projet. Ensuite, ils s’interrogent à savoir à quel genre de femme s’adressera la ligne de bijou, puis, en quoi ce bijou la rendra-t-elle plus belle, quels ornements vont savoir illuminer son teint, rehausser la couleur de ses yeux ou de ses cheveux. Les bijoux sont créés pour relever un trait de caractère de la femme qui le porte. Parfois même, certaines clientes rapportent qu’au moment de se préparer, elles commencent d’abord par choisir le bijou pour y adapter leur tenue et pas l’inverse. Un soin subtil est apporté au choix des matières et des couleurs à partir d’une identification très claire de la population ciblée. Chaque élément de la parure est travaillé avec soin et finesse : collier, pendentif, boucles d’oreilles, bracelet, bague. Le projet plus large des bijoux Bruno Mercier est de proposer une gamme raffinée où tous les goûts, tous les âges, et tous les budgets puissent trouver leur bonheur.

 

Les portes de la cité porcelainière.

La plus emblématique des reconnaissances qu’a pu recevoir le noble travail du bijoutier est celle des Châteaux de la Loire qui lui commandent des collections spéciales. Le retentissement de ces collaborations a été si fort qu’il résonne jusqu’en Asie. Les japonais raffolent des bijoux du designer tous dotés d’un Certificat d’authenticité Véritable porcelaine de Limoges made in France. Ainsi, on comprend pourquoi très naturellement la bijouterie Bruno Mercier a trouvé sa place dans la rue des arts du feu au coeur de la vieille ville de Limoges au 1 boulevard Louis Blanc. 

Voir le portrait vidéo

Portrait de Bruno Mercier
Bruno Mercier et Christophe Henocq