Voir aux alentours calculer l'itinéraire

La Routes de Saint-Jacques de Compostelle

Le Limousin, terre des saints, vit se développer, au cours du Moyen-Age, pèlerinages et vénérations des reliques qu'abritaient abbayes et prieurés des moines bâtisseurs. Le Limousin fut marqué, surtout au XIIème siècle, par le grand développement du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Il donna son nom à la deuxième des quatre routes qui traversaient la France pour ne former en Espagne qu'un seul chemin : le "Camino Francès".

Cette "Route Limousine" est aujourd'hui un itinéraire culturel européen : route officielle des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle venant de Vézelay. A travers la région, d'autres chemins s'offraient aux pèlerins pour rejoindre les itinéraires officiels : l'itinéraire de Bruges et la route de la Montagne limousine. Tout au long de ces routes vous découvrirez le patrimoine architectural et artistique du Limousin.

La Société Française des Amis de Saint Jacques de Compostelle© a été fondée en juillet 1950 par des historiens de l'art et des archivistes qui aimaient Saint-Jacques, Compostelle et l'Espagne et, pour beaucoup, avaient fait le pèlerinage. Grâce à un minutieux travail, l'association a recréé les chemins traditionnels du pèlerinage en France.

C’est par le village des Billanges que l’itinéraire entre en Haute-Vienne puis il serpente jusqu’à Saint-Léonard-de-Noblat, connue pour son champion Raymond Poulidor mais aussi pour sa collégiale du XIè siècle classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ses maisons des XIIIe, XVe et XVIe siècle encerclant la cathédrale, sa porcelaine et ses massepains.

Ensuite le randonneur rejoint Limoges, capitale limousine, en passant par Feytiat. C'est en franchissant le pont Saint-Etienne qu’il rallie la cathédrale limougeaude XIIIe, XVIe et XIXe siècle.Il peut flâner dans les vieilles rues de la «Cité»,visiter les jardins de l’évêché, le musée national de la porcelaine,ou les Halles Centrales (dessinées dans les ateliers de Gustave Eiffel) qui jouxtent la célèbre rue de la Boucherie.

De Limoges se diriger vers Aixe sur Vienne, son pont de « Malassert » et sa tour Jeanne d’Albret, vestige de la grande forteresse du vicomté de Limoges. De là, rejoindre Flavignac puis Les Cars et les ruines de son château de style renaissance, construit fin XVe début XVIe siècle. Ensuite traversez Châlus et apercevoir de loin la tour du château Châlus-Chabrol XIè Siècle. C'est dans ce village que Richard Cœur de Lion fut mortellement blessé en 1199.

 

Avertissement : Le pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle n’est pas une simple randonnée. Il demande une préparation afin que le pèlerin vive pleinement cette expérience. Lieu de rencontre, de découvertes de la nature et des autres, d’enrichissement personnel et de solidarité, le chemin rend le pèlerin humble et reconnaissant. Marcher vers Compostelle en mettant ses pas dans ceux de milliers de pèlerins est une expérience personnelle unique. Ce n’est pas une course, un marathon, une obsession pour les kilomètres parcourus ou le gîte atteint le premier. Chacun marche à son rythme, chacun fait son chemin.

 

Renseignement :

Office de Tourisme de Limoges :

Tél. : 05 55 34 46 87

 

Association des Amis de St Jacques de Compostelle Limousin-Périgord

Tél. : 05 53 50 73 21

Site Internet : www.compostelle-limousin-perigord.fr 

 

Société Française des Amis de Saint Jacques de Compostelle 

8, rue des Canettes, 75006 Paris

Tél. : 01 43 54 32 90

Mail

Site Internet : www.compostelle.asso.fr

 

Téléchargez le parcours : kml, gpx 

 

Le pont Saint-Etienne à Limoges
Aux pieds de la cathédrale de Limoges