Publié par : Sophie Trinques le 15/06/2017

Frivolités, dentelles et bijoux à Saint-Sulpice-les-Feuilles

Frivolités, dentelles et bijoux à Saint-Sulpice-les-Feuilles

Avant toute chose, un petit point sur le titre de mon article qui suscite peut-être chez vous de l’interrogation : « dentelles, bijoux », d’accord mais « frivolités? ». Alors non, je ne vais pas vous parler de choses légères…  enfin si,  mais légères comme du fil de soie ou de coton. La frivolité désigne ici une technique de dentelle faite à la main en utilisant une navette (et non un crochet comme la dentelle que l’on connaît habituellement). La personne que j’ai rencontrée et qui utilise cette technique pour créer des bijoux et des objets, c’est Sabine HALM. Elle fabrique des frivolités mais des bijoux en tissage de perles. Et quand on voit la vitesse à laquelle elle fait tournoyer le fil pour créer sa dentelle, on est impressionné.  

 

Une histoire de famille

Sabine est née en Nouvelle Calédonie, mais elle a des racines dans le Nord de la France. Ce Nord qui a vu se succéder des générations de tisserands et de fileurs a donné le jour à l’arrière-grand-mère de Sabine. Cette arrière grand-mère était déjà une dentelière passionnée mais pour se distraire uniquement. Atavisme familial ? Toujours est-il que Sabine se prend de passion pour la dentelle et le tissage de perles et se fournit en vieux livres du XIXème siècle qui vont lui donner les idées de modèles et l’aider à apprendre la technique. Son mari qui la suit dans cette nouvelle aventure, l’aide en lui confectionnant de jolies et efficaces navettes en bois de buis pour faire sa dentelle. 

Cette autodidacte, à force de travail va créer sa société, ses modèles de bijoux en dentelle et perles de verres. Et pour cela elle va s’installer au coeur de la nature qu’elle aime tant à Saint-Sulpice-les-Feuilles. Elle exerce son activité, qui fait partie des métiers répertoriés par l’Institut National des Métiers d’arts et elle est membre du réseau du Pôle des Métiers d’art du Limousin. Elle court les concours (finaliste concours BGE création d’entreprise, finaliste régional concours Ateliers d’art de France…) car elle aime les défis. Une de ses pièces maîtresses, un collier de perles et d’or est exposé au Musée des Compagnons de Bordeaux, comme une reconnaissance de sa virtuosité.  

Bijoux à St-Sulpice-les-feuilles

 

Et « madrigal »… c’est quoi ? 

Le nom de son atelier-boutique, Madrigal bijoux, vient de ce joli mot, peu utilisé de nos jours, le madrigal qui est un compliment galant ou agréable, un poème musical ou non, adressé à une personne. Cela fait maintenant deux ans qu’elle travaille à sa marque et qu’elle crée des collections de deux types : les bijoux de perles tissées et les frivolités. Dans le minuscule atelier au milieu de la verdure (en attendant que le nouveau, plus grand, soit terminé à la fin de l’été) on est surpris par les couleurs et les matières. Pour les tissages, elle utilise des perles de verres et pour des pièces d’exception, uniquement sur commande, les perles peuvent être recouvertes d’or 14 ou 24 carats. On trouve des modèles à partir de 25 € avec des inspirations et des couleurs très différentes. Pour ce qui est de la dentelle, il y a des bracelets dès 25 € également. Les bijoux sont remis dans de jolies boîtes pour nous rappeler que ce ne sont pas des séries mécanisées mais des pièces artisanales issues d’un savoir-faire unique. Pour le bracelet en dentelle le plus simple, il y a en moyenne 2h30 à 3h de travail avec les navettes. 

 

Alors si vous souhaitez faire, ou vous faire, un cadeau unique, n’hésitez pas à allez visiter sa boutique en ligne ou à aller rencontrer Sabine sur les manifestations auxquelles elle participe. Prochainement son atelier-boutique sera agrandi et elle proposera  des stages et des démonstrations pour faire découvrir sont art. 

 

Atelier - magasin Madrigal Bijoux

Sur Rendez-vous

14 Maillasson 87160 Saint Sulpice-les-Feuilles

contact@madrigalbijoux.fr 

 

Acheter les bijoux de  Madrigal Bijoux : 

- sur www.madrigalb.com

- et  cet été  : au Château de Nontron, à Montrol-Sénart, au Musée des Compagnons de Bordeaux

et sur des marchés d’artisans, ou des évènements . A voir sur le site www.madrigalb.com

 

Article rédigé par Sophie Trinques de Haute-Vienne Tourisme