La tradition brassicole

 

La très bonne qualité des eaux de la Haute-Vienne et de Limoges a favorisé l’apparition et le développement de brasseries aux XIXème et XXème siècles. On en comptait 50 en Limousin au début du XXème siècle, il reste aujourd’hui quelques brasseries qui perpétuent cette tradition.

 

Petite histoire : C’est en 1765 que la 1ère brasserie apparaît à Limoges grâce à la volonté de l’Intendant Turgot et grâce au travail du 1er brasseur du département Pierre Raby. En Haute-Vienne, c’est la brasserie Mapataud qui a laissé le plus d’empreintes dans les mémoires locales.

 

Brasserie Michard

8 place Denis Dussoubs à Limoges

Tél : 05 55 79 37 98

Le lieu est aussi magique, car le client peut voir depuis le comptoir les cuves de fermentation et de décantation, mais aussi le laboratoire où est élaborée la levure. La brasserie Michard est ainsi un véritable espace muséographique qui retrace l’histoire de la brasserie limousine, à travers affiches, gravures, anciennes machines… L’artisan-brasseur proposent 6 bières différentes aussi légères que digeste. Ils élaborent également des bières de saison, la bière de mars et la bière d’été.

et

Usine Brasserie Michard

39 allée de Faugeras à Limoges - Tél : 05 55 04 02 78

Julie Michard, passionnée par son métier, poursuit le travail entrepris par son père en créant une usine brasserie. Elle choisit de s’installer et de créer avec un nouveau concept : une usine brasserie dédiée à la bière de qualité. Le bâtiment, flambant neuf de 900m² est situé au Nord de Limoges, tout près du domaine de Faugeras. Les clients peuvent déguster sur place les bières accompagnées d’une délicieuse flammekueche et de brotmeister. Le visiteur peut satisfaire sa curiosité et découvrir les différentes étapes de fabrication d’une bière. Cette bière est produite en respectant la loi de 1516 : eau, malt, houblon, levure et savoir-faire. Le jardin offre une belle vue sur la ville de Limoges.

www.bieres-michard.com

les bières fabriquées en Haute-Vienne

 

Brasserie du Haut-Limousin

Coulerolles - 87250 Folles - Tél : 05 55 71 51 82

Installé en pleine campagne, dans la commune de Folles, au nord de la Haute-Vienne, Eric Martialot, a suivi les traces de sa grand-mère brasseur dans le Nord de la France, et a créé sa propre micro-brasserie artisanale. Il a ainsi créé de nouvelles bières de terroir qu’il accommode avec des produits régionaux telles que la pomme, la châtaigne... On peut déguster la Gueule Noire (brune douce et sucrée au goût de caramel et réglisse) et la Lemovice (blonde et ambrée), la Cochon ou la cuvée spéciale. Riches en arômes, ses bières font le bonheur des amateurs. En 2005, son travail d’artisanat a été récompensé par le Fourquet d’or catégorie bière blonde de fermentation haute au concours national de bière organisé par le Musée Français de la Brasserie, de Saint Nicolas de Port. 

 

Brasserie de Bel-Air – Bière « La Bergère »

Bel-Air – 87300 Saint-Bonnet-de-Bellac - Tél : 05 55 68 26 93

brasserie-de-bel-air.com

Installée dans la région du Haut-Limousin où l’élevage de l’agneau « Baronet » est une institution, Didier passionné et aimant les bières belges, a créé cette brasserie en y installant le matériel nécessaire à la fabrication en 2008 et a commencé le travail du brassage pour sortir les 1ères cuvés en juillet de la même année. Le nom donné à ses bières « La Bergère » est venu naturellement. 

 

Brasserie de la Petite Isle

Champsiaux - 87800 La Meyze - Tél : 05 55 00 73 59

Située dans le village de Champsiaux dans le Sud de la Haute-Vienne. Mathieu, originaire de la région y brasse « La Gardèche » dans un local jadis voué à l’entreposage de vin. L’eau de la commune de La Meyze venant de plusieurs sources situées sur la ligne de partage des eaux des bassins versants de la Loire et de la Garonne lui confère une très bonne qualité. C’est en référence à cet ingrédient primordial que les bières fabriquées par la Brasserie se sont appelées « La Gardèche » : nom donné dans ce coin au vairon. « La Gardèche » se décline en 5 versions et la Brasserie a une capacité de production d’environ 120 hl. 

 

La Cerva d’Oc

Le Mas Buisson – 87310 GORRE - Tél : 05 55 39 17 96

cervadoc.com

La Cerva d’Oc est une bière blonde, ambrée nature ou aromatisée, fabriquée artisanalement en toute petite quantité. Toutes les phases de fabrication et de conditionnement sont réalisées à la main. Les étiquettes sont écrites en français et en occitan.

 

La Brasserie Sabot

brasseriesabot.fr

M. David HOLDEN - Le Breuil - 87320 Thiat - Tél : 05 55 60 47 20

Fabrication de bières artisanales de tradition française, anglaise et finlandaise.

 

Brasserie DUMAZEAU BRAUNSTEIN « La Barbotine »

33 avenue de la Gare – 87510 Nieul - Tél : 06 46 73 68 08

www.brasseriedb.fr

La brasserie Dumazeau Braunstein fait de la bière artisanale biologique. Elle se décline sous trois couleurs différentes : blanche, blonde et ambrée.

 

Brasserie Arti Brassage 87

23 rue de Lathière – 87370 Saint-Sulpice Laurière - Tél : 05 55 71 05 57

www.artibrassage87.com

Brasserie produisant une gamme de bières artisanales non filtrées, non pasteurisées basés sur des styles et des malts et houblon différents.

 

 

Les liqueurs

 

L’essor des distilleries en Haute-Vienne et surtout à Limoges date surtout du XIXème siècle. On situe « l’âge d’or » des liquoristes à Limoges entre 1850 et 1920. Au début du siècle, on dénombrait à Limoges plus de 45 distilleries. Le savoir-faire des distillateurs limougeauds était reconnu bien au delà des frontières régionales, les liqueurs de Limoges étaient appréciées dans toute la France, mais aussi aux Etats-Unis et en Russie. De nos jours, seules la distillerie artisanale Turin Labidoire et la Grande Distillerie du Centre restent les témoins du temps où Limoges était « la capitale des distilleries ».

 

Distillerie artisanale Turin Labidoire

En 1987, Jean Turin âgé de 74 ans fils de distillateur-liquoriste décide de créer la distillerie artisanale et « d’élaborer des liqueurs selon le savoir-faire traditionnel hérité de son père ». Il transmet ses secrets de fabrication à Mathilde Labidoire qui rachète la distillerie en 1999. 

A l’aide d’un des plus petits alambics de la région Mathilde Labidoire fabrique de façon artisanale toutes sortes de liqueurs et crèmes ainsi que des sirops à partir des fruits et des plantes aromatiques de la région. Mais aussi des apéritifs régionaux tels que la Briance gentiane 87, le Délice du Verger Limousin à base de châtaignes, pommes et noix ou encore le Rubis, mélange de cassis, fraise des bois et mûre.

www.turinlabidoire.jimdo.com

 

les liqueurs de fabrication en Haute-Vienne

 

La Grande Distillerie du Centre

La Distillerie du Centre Pierre Nouhaud, fabrique artisanale de liqueurs et apéritifs régionaux, existe depuis 1789. La Distillerie du Centre a remplacé les établissements Aimé Boulle, liquoriste créateur de la liqueur « la centrale » ou « la sève centrale » qui est encore fabriquée de nos jours selon la recette et les méthodes d’origine.

La Distillerie du Centre élabore toutes sortes de liqueurs : liqueur de châtaigne, le feuillardier (apéritif naturel aux châtaignes), le fruitier (apéritif naturel aux fruits rouges), le Rascalou (au quinqina et au jus de noix vertes).

Le musée des distilleries limougeaudes permet de découvrir le savoir-faire artisanal des maîtres liquoristes du siècle passé. On peut voir les différentes étapes de la fabrication des liqueurs : macération des fruits et des plantes, distillation, dans les alambics, vieillissement en fût de chêne. 

 

Une spécialité régionale : « Le kaolin *»

Un pastis blanc réalisé par distillation à base d’anis, de plantes aromatiques et de végétaux pour nous rappeler la porcelaine de Limoges.

(* kaolin : matière première blanche entrant dans la fabrication de la porcelaine de Limoges. Le premier gisement a été trouvé à Saint-Yrieix la Perche au Sud de la Haute-Vienne en 1765).